Évasion

Willie Glaser

Willie Glaser décrit sa fuite de l’Allemagne et sa vie à Belfast.

Willie Glaser est né en 1921 à Fürth (en Allemagne), de parents juifs polonais. En raison de la nationalité polonaise de leurs parents, Willie ainsi que ses frères et sœurs n’ont pas reçu la nationalité allemande.Willie étudie à Munich (en Allemagne) lorsque survient la Nuit de cristal. Il décide de rentrer immédiatement à Fürth auprès de sa famille. Après la Nuit de cristal, les parents de Willie commencent à planifier la fuite de la famille. Sa sœur est envoyée en Grande-Bretagne dans le cadre du Kindertransport, un programme britannique de sauvetage des enfants dont la plupart sont juifs. Elle est ainsi accueillie par une famille juive de Belfast (en Irlande).

Le père de Willie part pour la France afin de trouver une solution pour le reste de la famille. La mère de Willie attend, quant à elle, à Fürth avec les trois cadets.

Une semaine avant le début de la guerre, Willie obtient finalement son visa pour la Grande-Bretagne où il rejoint sa sœur. Il se trouve un emploi dans une entreprise qui fait l’entretien de réfrigérateurs. I y travaille pendant deux ans avant de décider à prendre part à l’effort de guerre. Il apprend que le gouvernement polonais en exil est en train de former une armée et il s’y enrôle. Après une brève formation, Willie devient opérateur de chars de combat et opérateur radio pour la Première division blindée de l’armée polonaise.

Le 11 juin 1944, l’unité de Willie atterrit sur Juno Beach en Normandie (en France). Elle se fraie un chemin à travers la France, la Belgique, la Hollande et l’Allemagne.

Et je me suis dit : « Eh bien, je devrais peut-être rejoindre aussi l'armée. »
Willie Glaser

Après l’armistice, Willie continue à servir dans l’armée dans le nord de l’Allemagne. Il agit à titre de garde dans la zone britannique. Sa langue maternelle étant l’allemand, il est choisi comme agent infiltré dans les camps de personnes déplacées pour débusquer les nazis cachés.

Après la guerre, Willie apprend que sa mère et ses frères avaient été assassinés dans le centre de mise à mort de Belzec (en Pologne occupée). Le père de Willie, qui avait fui en Italie lorsque les Allemands ont occupé la France, avait été arrêté et assassiné à Auschwitz.

Willie immigre au Canada en 1947 dans le cadre d’un programme de réinstallation de vétérans de l’armée polonaise. Il emménage à Montréal et se marie en 1950.

En tant que conférencier bénévole du Musée de l’Holocauste Montréal, Willie a partagé son histoire avec les élèves dans des écoles et avec le grand public lors des commémorations de Kristallnacht.