Évasion

Paula Bultz

Paula Bultz décrit sa fuite avec sa mère de la Pologne à l’Union soviétique.

Source : Musée de l’Holocauste Montréal, 2016

Paula Bultz est née en 1935 à Varsovie en Pologne. Lorsque les Allemands envahissent le pays en 1939, le père de Paula doit se joindre l’armée polonaise dans laquelle il avait servi avant la guerre. Paula ne l’a plus jamais revu.

Paula et sa mère Bella fuient Varsovie quelques mois plus tard. Elles réussissent à passer clandestinement la frontière pour entrer dans la partie de la Pologne occupée par l’Union Soviétique. Elles tentent de se cacher, mais les autorités soviétiques les découvrent après quelques semaines. Elles sont alors envoyées dans un camp de travaux forcés en Sibérie. Paula, alors âgée de quatre ans, passe ses journées seule dans les baraquements, tandis que Bella coupe du bois avec les autres prisonniers.

Au bout de deux ans, elles sont libérées et elles se rendent alors en Ouzbékistan. Elles s’installent dans un petit village où Bella travaille à cueillir du coton. Bella déménage avec sa fille lorsqu’elle apprend qu’il y a une importante communauté européenne et polonaise dans une ville voisine. Bella travaille dès lors comme couturière.

C’était déjà l’hiver et on est partis avec ce groupe, et j’étais la seule enfant.
Paula Bultz

Après la Libération, Bella et Paula retournent en Pologne. Elles ont perdu toute leur famille. Bella se remarie et donne naissance à un fils en 1944. Confrontée à un antisémitisme en croissance, la famille décide de quitter la Pologne. Elle se réfugie en Allemagne où elle passe un an dans le camp de personnes déplacées de Heidenheim.

La famille déménage ensuite en Suède où naît le second frère de Paula en 1948. La famille immigre au Canada en 1951 et s’installe à Montréal. Le beau-père de Paula trouve du travail comme fourreur. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, Paula suit des cours de sténographie et de comptabilité dans une école de commerce. Elle se marie peu après l’obtention de son diplôme et donne naissance à son fils quatre ans plus tard.

Paula est guide et conférencière bénévole depuis de nombreuses années au Musée de l’Holocauste Montréal. Elle a partagé son histoire avec des milliers d’élèves.

Objet relié

Le manteau de Blanca Pinsker

Voir cet objet