Camps

Eva Majerczyk

Eva Majerczyk raconte comment elle a rencontré son futur mari au camp de travail de Klettendorf.

Source : Musée de l’Holocauste Montréal, 2018; montage : Musée de l’Holocauste Montréal, 2019

Eva est née en 1925 à Lodz, en Pologne. Peu après le déclenchement de la guerre, l’oncle d’Eva décide de déménager à Zyrderdow, juste à l’extérieur de Varsovie, avec sa famille. Il emmène Eva, sa sœur Ruth et leur grand-mère avec eux. Eva ne reverra jamais ses parents. À l’automne 1940, ils sont forcés de s’installer dans le ghetto de Varsovie.

Dans le ghetto, Eva travaille d’abord dans une école clandestine et tricote avec sa sœur. Plus tard, elle garde l’enfant d’un policier du ghetto. À l’automne 1941, un autre oncle engage un passeur pour faire sortir Eva et Ruth du ghetto et les emmenez chez lui à Bedzin. Après quelques mois, les filles qui craignaient de mettre leur oncle et sa famille en danger s’inscrivent pour aller dans un camp de travail.

En mars 1942, elles sont envoyées au camp de concentration de Sosnowitz et de là au camp de travail de Klettendorf où Eva travaille dans les cuisines. Dans ce camp, elle rencontre celui qui deviendra son mari, Henry.

Le chef de la cuisine allemande était un soi-disant Volksdeutsche … Il me demandait tous les jours : “Eva, où est ton Adam? Je trouverai ton Adam.”
Eva Majerczyk

En 1944, Eva est transférée au camp de travail de Ludwigsdorf où elle travaille dans une usine de munitions. Le travail s’arrête en janvier 1945 lorsque l’usine manque de matières premières.

Tout d’un coup, une nuit, les gardes SS disparaissent. Au bout d’un certain temps, des prisonniers s’aventurent hors du camp et se rendent dans la ville voisine de Walbrzych et s’installent dans des appartements abandonnés. Henry invite Eva à rester avec eux et les deux se marient peu de temps après.

Eva, son mari et leur premier enfant quittent la Pologne et s’installent en Israël en 1950 et immigre au Canada 3 ans plus tard pour rejoindre la sœur d’Eva. Eva et son mari achète un petit magasin où ils travaillent ensemble. Ils auront encore deux autres enfants.

Objet relié

La lettre d’Eva Majerczyk

Voir cet objet