Séminaire virtuel : Enseigner l'Holocauste et les génocides

Le séminaire virtuel est rendu possible grâce à la Fondation Asper.

Programme du séminaire virtuel

Demi-journée, 13h à 17h HNE

  1. Accueil au séminaire virtuel et remerciements
  2. Conférence de Tal Bruttmann : « Les mots de l’Holocauste »
  3. Panels: Partage d’expériences sur l’enseignement de l’Holocauste et des sujets sensibles 
  4. Témoignage d’un.e survivant.e de l’Holocauste
  5. Mot de conclusion

Détails du programme

Conférence de Tal Bruttmann : « La Shoah et le poids des représentations »

Conférencier du séminaire virtuel, Tal Bruttmann

Au cours de sa conférence, Tal Bruttmann se propose de définir avec la plus grande rigueur scientifique des termes et des notions qui, à bien des égards, sont galvaudés et « piégés » par leur poids symbolique et la place qu’ils occupent dans la mémoire commune. Par exemple, quelle est la différence entre camps de concentration et centres de mise à mort? Qui sait que, depuis cinquante ans, les historiens utilisent l’expression « centre de mise à mort » plutôt que « camp d’extermination »? « Shoah » et « Holocauste » sont-ils strictement synonymes ?

Tal Bruttmann est historien, spécialiste de la Shoah. Ses travaux portent sur les politiques antisémites en France pendant la guerre, ainsi que sur la « solution finale » en Europe et les centres de mise à mort. Il est l’auteur notamment de La Logique des bourreaux (Hachette Littératures, 2003) et Au bureau des Affaires juives. L’administration française et l’application de la législation antisémite, 1940-1944 (La Découverte, 2006) consacré à la politique antisémite de Vichy. Il a publié en 2015 Auschwitz, aux éditions de la Découverte et et Les cent mots de la Shoah avec Christophe Tarricone  (PUF, 2016), ainsi que dirigé avec Claire Zalc Microhistories Of The Holocaust, Berghahn Books, New York, 2016.

D’ailleurs, son dernier livre, écrit avec Stefan Hördler et Christoph Kreutzmüller est une étude consacrée aux photographies réalisées par les SS à Auschwitz (Die fotografische Inszenierung des Verbrechens, WBG, 2019)

Panel de discussion

Partage d’expériences sur l’enseignement de l’Holocauste et des sujets sensibles

Panel 1 :  6e à 8e année/sec. 2
Modératrice: Anne Marguet, Coordonnatrice Éducation, Musée de l’Holocauste Montréal

Panel 2 : 9e à 12 année/sec. 3 – 5 et cégep
Modératrice: Sara-Jane Vigneault, Conservatrice – Histoire, Musée de l’Holocauste Montréal

Comment aborder l’Holocauste en classe? Quelles sont les activités et ressources incontournables pour l’enseigner? Quels sont les défis à surmonter? 

Au cours de ce séminaire virtuel, plusieurs enseignant.es invité.es présenteront les activités qu’ils.elles ont réalisées avec leurs élèves, ainsi que les ressources mobilisées pour aborder l’Holocauste et les génocides. Lors de la période de discussion, les participant.es inscrit.es seront invité.es à partager leurs propres approches et ressources (littérature jeunesse, films, matériel pédagogique).
Préparez votre coup de cœur et présentez-le aux autres participant.es!

Témoignage d’un.e survivant.e

Séminaire virtuel : image montrant une survivante qui donne un témoignage à un groupe scolaire

Au cours de cette rencontre, vous aurez l’opportunité d’échanger avec un.e survivant.e de l’Holocauste qui a immigré au Canada après la Seconde Guerre mondiale. Vous découvrirez son expérience vécue avant, pendant et après l’Holocauste. 

Le témoignage est une source primaire essentielle pour mieux comprendre la diversité des expériences vécues durant l’Holocauste, ainsi que les conséquences humaines d’une histoire complexe. Il permet aussi de travailler l’empathie historique. Enfin, cette rencontre est une occasion exceptionnelle d’échanger avec la dernière génération de témoins de l’Holocauste.

Réserver votre billet gratuit pour le séminaire virtuel du 4 juillet

Consulter le programme du séminaire en personne le 27 juin