Cette valise faite en bois a une serrure dorée et une poignée en cuir. Les initiales G.B. sont peintes sur le dessus. Elle a été fabriquée entre 1940 et 1941 par Gustave Bauer lorsqu’il était détenu dans un camp d’internement au Canada.

Gustave Bauer, un Juif interné au Canada

Valise fabriquée entre 1940 et 1941 par Gustave Bauer lorsqu’il était détenu dans un camp d’internement au Canada. (Photo : Peter Berra)
1

Valise fabriquée entre 1940 et 1941 par Gustave Bauer lorsqu’il était détenu dans un camp d’internement au Canada. (Photo : Peter Berra)

Gustave est détenu sur l’Ile de Man en tant que « sujet d’un pays ennemi », puis il est envoyé au Canada le 4 juillet 1940. (Photo : Peter Berra)
2

Gustave est détenu sur l’Ile de Man en tant que « sujet d’un pays ennemi », puis il est envoyé au Canada le 4 juillet 1940. (Photo : Peter Berra))

La carte d’identité de Gustave Bauer lorsqu’il résidait en Belgique en 1940.
3

La carte d’identité de Gustave Bauer lorsqu’il résidait en Belgique en 1940.

Cette lettre de Joel Sternthal, l’homme qui a parrainé l’immigration de Gustave Bauer, l’avise que le gouvernement fédéral a accepté sa demande de parrainage.
4

Cette lettre de Joel Sternthal, l’homme qui a parrainé l’immigration de Gustave Bauer, l’avise que le gouvernement fédéral a accepté sa demande de parrainage.

La fuite de la famille Bauer

Gustave Bauer, un Juif allemand, est né à Hambourg en 1924. Il est en vacances au Danemark avec sa famille lorsque les Lois de Nuremberg, qui restreignent les droits des Juifs, sont adoptées en 1935. Les Bauer décident de ne pas retourner en Allemagne et de rejoindre la Belgique. En 1940, le père de Gustave, Manfred Bauer, et son frère Werner sont envoyés dans un camp en France. Ils ne survivront pas à l’Holocauste.

La détention de Gustave Bauer dans les camps d’internement canadiens

Alors que Gustave et sa mère, Anna Bauer, tentent de rejoindre Manfred et Werner, ils sont arrêtés et envoyés en Grande-Bretagne. Gustave est détenu sur l’Ile de Man en tant que « sujet d’un pays ennemi », puis il est envoyé au Canada le 4 juillet 1940. Il est d’abord interné au Camp T de Trois-Rivières avant d’être transféré au Camp B au Nouveau-Brunswick et au Camp I à l’Île-aux-Noix, au Québec. Gustave est libéré en 1942 et sa mère le rejoint au Canada en 1947.

La Grande-Bretagne et le Canada ont détenus des prisonniers de guerre et des civils allemands durant la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs réfugiés juifs allemands fuyant les persécutions nazies ont également été détenus en tant « qu’ennemis étrangers ».

L’épouse de Gustave, Eudice Bauer, a fait de don de cette valise au Musée de l’Holocauste Montréal en 2004.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan culturel numérique du Québec.Objets phares de l'Holocauste, Plan culturel numérique du Québec.

Brève histoire de l'antisémitisme au Canada

Découvrez notre guide de référence pour enseigner l’histoire de l’antisémitisme au Canada.

Télécharger le guide

Nouvelle Reliée

Faites un don d’objet

Pour faire un don d’objet au Musée de l’Holocauste Montréal, téléphonez au (514) 345-2605 ou remplissez ce formulaire.

Remplir le formulaire