Ce plan décrit le ghetto de la ville d’Otwock située à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Varsovie, en Pologne. Il est accompagné d’un plan du camp de travail forcé de Karczew qui se trouvait à proximité. Le Conseil historique juif de Bamberg a réalisé ce plan en 1947 afin de documenter l’Holocauste.

Le ghetto d'Otwock

Le Conseil historique juif de Bamberg a réalisé ce plan du ghetto d'Otwock en 1947 afin de documenter l’Holocauste. (Photo: Peter Berra)
1

Le Conseil historique juif de Bamberg a réalisé ce plan du ghetto d'Otwock en 1947 afin de documenter l’Holocauste. (Photo: Peter Berra)

Il est accompagné d’un plan du camp de travail forcé de Karczew qui se trouvait à proximité.
2

Il est accompagné d’un plan du camp de travail forcé de Karczew qui se trouvait à proximité.

Le ghetto d’Otwock et le sanatorium de Zofiowka

À l’arrivée des troupes nazie à Otwock, un ghetto est créé et les quelques milliers de Juifs de la ville y sont envoyés. Le sanatorium Zofiowka, un établissement traitant les maladies mentales, est intégré au ghetto avec plus d’une centaine de patients. À la liquidation du ghetto en 1942, les patients et les employés du sanatorium sont regroupés dans le hall et tués sur place. Les derniers résidants du ghetto sont déportés par train au centre de mise à mort de Treblinka.

Benjamin Orenstein a fait don de ce plan et de plusieurs objets au Musée de l’Holocauste Montréal en 1986.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan culturel numérique du Québec.Objets phares de l'Holocauste, Plan culturel numérique du Québec.

Qu’est-ce qu’un génocide ?

Visitez notre exposition virtuelle : ‘’Ensemble contre le génocide : comprendre, questionner, prévenir.’’

En savoir plus

Vous êtes enseignant?

Découvrez les ressources à votre disposition pour enseigner l’histoire de l’Holocauste à votre classe.

En savoir plus