Ce livre d’autographes à la couverture de cuir brun écaillée se ferme à l’aide d’un loquet en métal. Ses pages sont annotées de différentes signatures, messages et dessins réalisés entre 1938 et 1943. Ce livre a appartenu à Hanna Landé, une Juive allemande internée en France.

Le livre d’autographes d’Hanna Landé

 Ce livre d'autographes a appartenu à Hanna Landé, une Juive allemande internée en France. (Photo: Peter Berra)
1

Ce livre d'autographes a appartenu à Hanna Landé, une Juive allemande internée en France. (Photo: Peter Berra)

L'une des pages à l'intérieur du livre d'autographes décorée de fleurs séchées. (Photo: Peter Berra)
2

L'une des pages à l'intérieur du livre d'autographes est décorée de fleurs séchées. (Photo: Peter Berra)

L'inscription sur la page de gauche se lit: ‘’À madame Landé dans l’espoir profond de reprendre après la paix le magnifique concert que sa main et elle-même nous donnaient.’’ et est signée par S. Stui. (Photo: Peter Berra)
3

L'inscription sur la page de gauche se lit: ‘’À madame Landé dans l’espoir profond de reprendre après la paix le magnifique concert que sa main et elle-même nous donnaient.’’ et est signée par S. Stui. (Photo: Peter Berra)

Ce dessin représente le camp de Gurs, situé dans le sud-ouest de la France.
4

Ce dessin représente le camp de Gurs, situé dans le sud-ouest de la France. Il est daté du 23 juillet 1940.

Un dessin réalisé dans le livre d'autographes et qui représente les barraques du camp où les détenues dormaient.
5

Celui-ci représente l'intérieur des barraques du camp où les détenues dormaient.

Le parcours d’Hanna Landé

Hanna Landé vivait à Paris en 1938, puis à Villerbon en décembre 1939. Elle est envoyée au camp de Gurs, dans le sud-ouest de la France, en juillet 1940. Les autographes de ce carnet font état de ses talents de chanteuse et de musicienne. Elle est détenue à Gurs jusqu’en juin 1943.

Le camp d’internement de Gurs en France

Le camp d’internement de Gurs était situé près de la frontière espagnole dans le sud-ouest de la France. Il avait auparavant servi de lieu d’internement pour les réfugiés de la guerre civile espagnole (1936-1939). Après l’occupation de la France, le gouvernement de Vichy y a interné des Juifs avant leur déportation vers les camps de concentration, notamment à Drancy et à Auschwitz.

Wulfram Wendt a fait don de ce livre d’autographes au Musée de l’Holocauste Montréal en 2008.

À madame Landé dans l’espoir profond de reprendre après la paix le magnifique concert que sa main et elle-même nous donnaient.
S. Stui

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan culturel numérique du Québec.Objets phares de l'Holocauste, Plan culturel numérique du Québec.

Téléchargez notre application

Visitez le Musée de l’Holocauste Montréal à l’aide de notre application pour tablettes Apple ou Android.

Brève histoire de l’Holocauste

Découvrez notre guide de référence pour enseigner l’histoire de l’Holocauste.

En savoir plus