Cette aquarelle représente l’entrée principale du ghetto de Theresienstadt, en République tchèque. Elle est réalisée dans des tons pastel et plusieurs individus sont représentés avec des outils revenant de travailler. Elle a été peinte par Edvard Neugebauer à Terezin (Theresienstadt) le 28 août 1943.

L'art propagande à Theresienstadt

Cette aquarelle représente l’entrée principale du ghetto de Theresienstadt, en République tchèque. Elle a été peinte par Edvard Neugebauer à Terezin (Theresienstadt) le 28 août 1943. (Photo : Peter Berra)
1

Cette aquarelle représente l’entrée principale du ghetto de Theresienstadt, en République tchèque. Elle a été peinte par Edvard Neugebauer à Terezin (Theresienstadt) le 28 août 1943. (Photo : Peter Berra)

Les nazis ont demandé aux artistes juifs de réaliser des œuvres comme celle-ci pour montrer les « bonnes » conditions de vie dans le ghetto. (Photo : Peter Berra)
2

Les nazis ont demandé aux artistes juifs de réaliser des œuvres comme celle-ci pour montrer les « bonnes » conditions de vie dans le ghetto. (Photo : Peter Berra)

Le Bloc L du ghetto de Theresienstadt peint par Edvard Neugebauer pour la propagande allemande.
3

Le Bloc L du ghetto de Theresienstadt peint par Edvard Neugebauer pour la propagande allemande.

Edvard Neugebauer : le talent d’un artiste juif utilisé pour la propagande nazie

Edvard Neugebauer est déporté à Theresienstadt, le ghetto de la ville de Terezin, en janvier 1942. De nombreux artistes et personnalités juives d’Europe centrale ont été envoyés dans ce ghetto qui sert la propagande allemande. Les nazis ont demandé aux artistes juifs de réaliser des œuvres comme celle-ci pour montrer les « bonnes » conditions de vie dans le ghetto. Plusieurs d’entre eux ont profité de cet accès à du matériel artistique pour réaliser des œuvres clandestines dépeignant la réalité de leurs mauvaises conditions. Ce geste risquait d’être sévèrement puni et constituait donc une forme de résistance.

La visite de la Croix-Rouge

En 1944, les nazis autorisent une visite de la Croix-Rouge et le ghetto est embelli pour l’occasion. Afin de masquer la dure réalité des conditions de vie, de nombreux résidents trop faibles ou malades ont été déportés dans les centres de mise à mort avant cette visite. Un ghetto « modèle » a donc été créé afin de montrer qu’une qualité de vie adéquate est offerte aux résidents. Une fois les inspecteurs de la Croix-Rouge repartis, les déportations ont repris.

Edvard Neugebauer a été déporté à Auschwitz le 28 septembre 1944 et y a été tué.

Le Musée de l’Holocauste Montréal a acquis cette aquarelle auprès de Georges Novak, un survivant de l’Holocauste.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan culturel numérique du Québec.Objets phares de l'Holocauste, Plan culturel numérique du Québec.

 

La valise d'Hana

Réalisez cette activité pédagogique avec votre classe.

En savoir plus

Nouvelle Reliée

Portes ouvertes
27 août 2017

Salon du livre des survivants

En savoir plus

Faire un don d'objet

Pour faire un don d’objet au Musée de l’Holocauste Montréal, téléphonez au (514) 345-2605 ou remplissez ce formulaire.

Remplir le formulaire