Occupation

Myriam Moatti

Myriam Moatti parle de sa vie en Tunisie pendant l’occupation allemande en 1942-43.

Source : Musée de l’Holocauste Montréal, 2014; montage : Musée de l’Holocauste Montréal, 2017

Myriam Moatti, née en 1924 à Tunis en Tunisie, est la plus jeune d’une fratrie de cinq enfants. Jusqu’à l’occupation allemande du pays en novembre 1942, les Juifs de Tunisie sont peu touchés par la guerre, bien que la législation antijuive du gouvernement Vichy est appliquée  en Tunisie aussi.

Après l’invasion de la Tunisie, les Nazis imposent immédiatement le port de l’étoile jaune, les biens des Juifs sont confisqués et les hommes juifs, y compris les deux frères de Myriam, sont contraints d’effectuer des travaux forcés. Les deux hommes doivent nettoyer les débris après les bombardements, l’un au port de Tunis, l’autre à Bizerte. Lorsque l’occupation allemande se termine en mai 1943, ils rentrent chez eux.

On avait tellement peur … Les Européens sont beaucoup plus forts que nous. Ils ont eu les guerres, nous, on ne savait pas ce que ça veut dire.
Myriam Moatti

Après la guerre la vie revient à la normale en Tunisie. Myriam se marie avec Lucien Moatti, un marchand, en 1957. Leur  fils nait un an plus tard. En 1961 la famille immigre à Montréal, où vit le beau-frère de Myriam.

Alors que Myriam travaille comme infirmière, son mari a plus de difficultés à trouver un emploi, car il ne parle pas l’anglais. Myriam a deux petits-enfants. Elle est décédée en 2016.

Objet relié

« L'étoile jaune » de George Ehrman

Voir cet objet