Ghetto

Meier Schlomowitz

Meier Schlomowitz se rappelle comment il a été contraint de s'installer dans le ghetto de Kovno.

Source : Musée de l’Holocauste Montréal, 2015; Montage : Musée de l’Holocauste Montréal, 2015

Meier Schlomowitz est né en 1925 à Kovno (aujourd’hui Kaunas en Lituanie). Les Allemands envahissent le pays en juin 1941, établissent un ghetto dans le quartier juif de la ville et y déménagent de force près de 30 000 Juifs.

Le père de Meier rejoint la police du ghetto, tandis que Meier est assigné aux travaux forcés à la construction de l’aéroport. Il lave des uniformes allemands, coupe du verre pour des fenêtres et construit des routes. Dans le ghetto, Meier et son frère fréquentent l’école clandestine et participent à diverses activités culturelles clandestines elles aussi. Meier se marie en mai 1944 et emménage avec la famille de sa femme.

Quand le ghetto est liquidé en juillet 1944, ils sont déportés au camp de Stutthof en Pologne où les femmes et les hommes sont séparés. Meier et son frère sont envoyés au camp de concentration de Landsberg, un sous-camp de Dachau. À son arrivée, Meier travaille à la construction d’un hangar pour avion, puis dans la cuisine du camp. Les prisonniers sont libérés par l’armée américaine en avril 1945.

 

Moi, j'ai apporté mon sac d'école et mon chien, c'était tout ce que je pouvais prendre.
Meier Schlomowitz

Après la libération, Meier se rend à Rome en Italie et contacte sa femme qui a été libérée en Pologne. Elle le rejoint à Rome en 1946 et ils ont un fils quelques années plus tard.

La famille immigre au Canada en 1950 et s’installe à Montréal. Meier travaille dans une entreprise de textile avant de fonder sa propre compagnie.

Objet relié

Le brassard de l'Ältestenrat

Voir cet objet