Sauveteurs

Judith Weiszmann

Judith Weiszmann explique comment sa famille a reçu des Schutzpasses suédois.

Source : Freeman Family Foundation Holocaust Education Centre, 1988 ; montage : Musée de l’Holocauste Montréal, 2017

Judith Weiszmann est née en 1930 à Budapest, en Hongrie, au sein d’une famille aisée, propriétaire d’une maison de campagne, d’une maison en ville et d’une voiture. Son père a une entreprise prospère qui importe et exporte du bois de construction.

Judith connait peu d’antisémitisme avant 1939. Cependant,  en 1940, elle n’a plus le droit de fréquenter l’école publique et doit continuer ses études dans une école juive. Son père est emmené dans plusieurs camps de travail entre 1939 et 1944. Après l’invasion allemande en mars 1944, la situation des Juifs se détériore rapidement.

En juin 1944, les Juifs de Budapest sont contraints de déménager dans des maisons étoilées qui sont désignées comme des lieux de résidence obligatoires.

Peu de temps après, l’ambassade de Suède contacte la mère de Judith pour lui apprendre que les associés suédois de son mari ont parrainé la famille, ce qui lui permet de recevoir des documents de protection appelés Schutzpass. Même si la famille décide de rester en Hongrie, ces documents leur assurent néanmoins une certaine protection.

Peu de temps après la prise du pouvoir des Croix fléchées en octobre 1944, la famille s’installe dans le ghetto international de Budapest. C’est là que sont réunis les Juifs qui sont sous la protection des pays neutres. Le père de Judith travaille avec le diplomate suédois, Raoul Wallenberg qui essaye de sauver des Juifs.

C’était un des documents les plus précieux, sinon le plus précieux, qu’on pouvait posséder.
Judith Weiszmann

Ils sont libérés par l’armée soviétique en janvier 1945. Après la guerre, la mère de Judith ouvre une boutique qu’elle est forcée de fermer après la prise de pouvoir communiste en 1948.

Judith étudie l’ingénierie. Elle rencontre son mari, Ervin, également étudiant ingénieur, dans un camp d’été juif. Ils se marient en 1953 et ont deux enfants.

La famille immigre au Canada après la révolution hongroise de 1956. Ils s’installent à Winnipeg en 1957. En 1970, les parents et la grand-mère de Judith viennent vivre avec eux.

Objet relié

Le sauf-conduit de la famille Lermer

Voir cet objet

Enquête dans les archives

Réalisez cette activité pédagogique avec votre classe.

En savoir plus

Accédez aux collections canadiennes de témoignages

Recherchez des témoignages dans le Visual History Archive Online.

Aller vers le VHA Online