Camps

Joseph Kohn

Joseph Kohn rappelle le travail éprouvant et la cruauté des gardes SS dans le camp de Rehmsdorf.

Source : Alex Dworkin Canadian Jewish Archives, 1981 ; montage : Musée de l’Holocauste Montréal, 2017

Joseph Kohn est né en 1928 à Lodz en Pologne, il est le plus jeune de 6 enfants. Les Allemands envahissent la Pologne en 1939, et ils établissent un ghetto à Lodz en février 1940.Toute la population juive de la ville est contrainte d’y déménager.

Au ghetto, Joseph travaille dans 3 usines : une fabrique des boîtes de munitions, une autre des chaussures et encore une autre est une menuiserie. La nourriture est rationnée et tout le monde a des portions très maigres. Une des sœurs et un des frères de Joseph sont arrêtés dans la rue en rentrant du travail. Personne ne les a jamais revus. Lors de la liquidation finale du ghetto en août 1944, le reste de la famille est déportée vers Auschwitz.

À leur arrivée, les parents et la sœur de Joseph sont immédiatement gazés. Joseph et ses 2 frères sont, quant à eux, transférés à Birkenau. Son frère aîné est tué quelques jours plus tard. Joseph et son autre frère se portent volontaires pour le travail forcé et ils sont envoyés à Buchenwald en janvier 1945.

Joseph est ensuite emmené au camp de travail de Rehmsdorf, satellite de Buchenwald, où il travaille dans une raffinerie de pétrole. Lorsque le camp est liquidé, les prisonniers sont forcés de prendre part à une marche de la mort jusqu’au ghetto de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie.

Quand on franchissait les portes, ils nous frappaient à la tête, et on travaillait avec la tête tuméfiée ou le cou cassé.
Joseph Kohn

Joseph est libéré en mai par l’armée soviétique. En août 1945, il part pour Londres, grâce à une initiative anglaise permettant l’immigration d’enfants juifs en Grande-Bretagne. Il va à l’école et travaille à temps partiel pour subvenir à ses besoins.

Il se marie avec Sue en 1948 et le couple part pour le Canada un an plus tard. Ils s’installent à Montréal, où vit son seul frère ayant survécu à l’Holocauste. Joseph et Sue ont 2 enfants. Après plusieurs années au Québec, ils déménagent à Moncton, au Nouveau-Brunswick en 1958.

Récits de vie de l’Holocauste

Rencontrez des survivants de l’Holocauste et découvrez avec eux le chemin parcouru jusqu’au Canada.

En savoir plus

Faites un don d’objet

Pour faire un don d’objet au Musée de l’Holocauste Montréal, téléphonez au (514) 345-2605 ou remplissez ce formulaire.

Remplir le formulaire