Sauveteurs

Jane Litwack

Jane Litwack explique comment elle a été emmenée en Angleterre dans le Kindertransport.

Source: Musée de l’Holocauste Montréal, 2012; Montage:Musée de l’Holocauste Montréal, 2015

Jane Litwack est née en 1931 à Bratislava en Tchécoslovaquie (aujourd’hui en Slovaquie). Jane et ses deux sœurs réussissent à quitter le pays à l’aide du Kindertransport quelques mois avant la guerre. Leur mère les fait monter dans un train rempli d’enfant dans une gare en Bohème. De là, elles vont aux Pays-Bas puis traversent la Manche et arrivent à Londres, en Angleterre. Jane et ses sœurs sont accueillies par la famille Tarrant qui vit dans un petit village du sud de l’Angleterre.

Leurs parents réussissent à entrer en Angleterre en tant que domestiques. Pendant un an, la mère de Jane travaille comme servante et son père comme majordome, jardinier et chauffeur. Ils gardent néanmoins contact avec leurs filles.

À l’automne 1940, la famille est réunie et s’installe à Manchester, mais les filles sont bientôt évacuées à cause des bombardements. Elles vont vivre avec des familles d’agriculteurs dans le Cheshire. En 1942, Jane et ses sœurs sont envoyées au Czechoslovak State School, un pensionnat établi par le gouvernement tchécoslovaque en exile, où la plupart des étudiants sont des enfants juifs arrivés en Angleterre avec le Kindertransport. Les filles retournent chez leurs parents chaque année pour les vacances d’été.

Toutes les trois, nous avons été acceptées, comme j'ai appris, par une famille anglaise...
Jane Litvack

Après la guerre, la famille demeure en Angleterre, d’abord à Manchester et à partir de 1947 à Londres. C’est là que Jane finit ses études secondaires. Son père reprend contact avec son frère qui vivait caché avec sa famille en France pendant la guerre.

Les deux familles immigrent à Montréal en 1951. Jane se marie en 1953 et elle a deux enfants.