Résistance

Jacques Neufeld

Jacques Neufeld raconte comment il a aidé des Juifs à s’enfuir du camp de transit de Rivesaltes.

Source : Archives juives canadiennes Alex Dworkin, 1981; montage : Musée de l’Holocauste Montréal, 2017

Jacques Neufeld est né en 1910 à Strasbourg en France. Il perd son père durant la Première Guerre mondiale, alors qu’il n’a pas encore 6 ans. Il commence à travailler à l’âge de 15 ans pour aider sa mère. Jacques travaille dans l’industrie du vêtement, d’abord comme manutentionnaire, puis comme magasinier et enfin comme voyageur de commerce.

Quand la guerre éclate en 1939, la population d’Alsace est évacuée et Jacques s’installe à Marseille avec sa mère. Il rejoint différents groupes de Résistance, tels que les Francs-Tireurs et Partisans Français (FTPF). Il contribue à la sortie clandestine de centaines de Juifs du camp de transit de Rivesaltes.

Après avoir échappé de justesse à une importante rafle en janvier 1943, Jacques quitte Marseille et s’installe à Nice.  Utilisant de faux papiers d’identité, il va plusieurs fois à Monte-Carlo solliciter de l’argent au Casino pour financer des actions de la Résistance.

On a convenu qu’ils vont laisser les tonneaux pleins de matière fécale à leur place, et dans chaque tonneau vidé … on a mis quatre personnes.
Jacques Neufeld

Nice est libérée en août 1944 à la suite d’une insurrection armée initiée par la Résistance. Après la libération, Jacques apprend que tous les gardiens de sécurité du Casino connaissaient son identité et ses activités.

Après la guerre, Jacques reste à Nice pendant quelques années avant de retourner à Strasbourg. Il se marie et immigre avec sa femme au Canada en 1952. Tous deux s’installent à Montréal.

Dessine-moi l’histoire… des Juifs aux Bas

Réalisez cette activité pédagogique avec votre classe.

En savoir plus

Récits de vie de l’Holocauste

Rencontrez des survivants de l’Holocauste et découvrez avec eux le chemin parcouru jusqu’au Canada.

En savoir plus