Déportations

Ida Novak

Ida Novak explique la liquidation du ghetto de Lodz et la déportation à Auschwitz.

Source: Musée de l’Holocauste Montréal, 1999; Montage: Musée de l’Holocauste Montréal, 2015

Ida Novak naît en 1925 dans une grande famille orthodoxe aisée de Klobuck en Pologne. Ses parents sont propriétaires d’une usine de textile. Quand la guerre éclate, ils rejoignent Ida à Lodz où elle fait ses études.

La famille est forcée d’aller vivre dans le ghetto au début de l’année 1940. À l’été 1944, le ghetto est liquidé et la famille Novak est déportée à Auschwitz où seule Rose et une de ses sœurs survivent à la sélection. Ida est forcée de travailler dans une usine qui fournit des uniformes à l’armée allemande.

Je suis restée et quelques autres personnes,
mais toutes les autres
ont été déportées.
Ida Novak

Quelques mois plus tard, les prisonniers sont évacués à Bremerhaven en Allemagne. À l’hiver 1945, les SS allemands tentent d’affamer les prisonniers et la sœur d’Ida est fusillée lors d’une sélection. En avril, les prisonniers sont forcés de marcher jusqu’à Bergen-Belsen où Ida est finalement libérée.

De là, elle est emmenée en Suède où elle rencontre son futur mari avec qui elle aura un enfant. La famille immigre au Canada en 1951 et habite dans plusieurs villages du Québec avant de s’installer à Montréal en 1957.

Objet relié

Le papier-monnaie du ghetto de Lodz

Voir cet objet