En l’honneur de la Journée internationale de commémoration des victimes de  l’Holocauste, soyez des nôtres pour en apprendre davantage sur le génocide des Juifs pendant la deuxième guerre mondiale.

  • Des jeunes écrivains (à partir de la 6e année) sont invités à participer avec l’auteure Monique Polak à un atelier d’écriture et création littéraire sur l’Holocauste (à 14h). Ils auront l’opportunité d’interviewer des survivants de l’Holocauste et d’écrire leur propre récit suite à leur rencontre.
  • L’entrée au Musée sera gratuite entre 10h et 16h.

Des réservations sont requises pour l’atelier d’écriture avec Monique Polak à 14h. (Événement bilingue)

Qui est l’auteure Monique Polak ?

En plus d’enseigner l’anglais et les sciences humaines au collège Marianopolis à Montréal, Monique est une journaliste pigiste dont les articles paraissent souvent dans ‘Montreal Gazette’ et dans les journaux Postmedia du pays. Elle a écrit plus de 20 romans pour jeunes adultes et a gagné deux fois le prix « Quebec Writers’ Federation Prize for Children’s and YA Literature ».

Monique Polak

Qui sont les survivants de l’Holocauste?

C’est une personne de religion ou de culture juive qui a survécu à la persécution des nazis durant la Seconde Guerre mondiale et qui a vécu différentes expériences associées à l’arrivée au pouvoir des nazis en 1933 et à la mise en place d’une politique étatique de persécutions systématiques.

  • Certains ont survécu au ghetto, au camp de travail, au camp de concentration et/ou (ce qui est plus rare) au camp de la mort. Comment y sont-ils parvenus?
  • De manière générale, ils ont réussi à survivre en se cachant; en se faisant passer pour un chrétien avec de faux documents; en vivant et en se battant en tant que partisan (résistant juif); en fuyant vers la Russie; en fuyant l’Allemagne ou l’Autriche entre 1933 et 1939 pour se rendre dans des pays « neutres » ou vers le Royaume Uni, l’Amérique et la Palestine.

Qu’est-ce que le 27 janvier?

« Par la résolution 60/7 intitulée « Mémoire de l’Holocauste » qu’elle a adoptée le 1er novembre 2005, l’Assemblée générale a décidé que les Nations Unies proclameraient tous les ans le 27 janvier (date d’anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz) la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste. Dans cette même résolution, l’Assemblée a prié instamment les États Membres d’élaborer des programmes éducatifs qui graveront dans l’esprit des générations futures les enseignements de l’Holocauste afin d’aider à prévenir les actes de génocide. » (Les Nations Unies)

Écoutez le temoignage de Izidor Back, survivant qui décrit sa libération d’Auschwitz.

Réservez votre place

Partenaires

Recevez nos invitations

Abonnez-vous à nos listes de diffusion électroniques pour recevoir nos dernières communications, déclarations publiques et invitations à nos événements.

Remplir le formulaire

Visitez l'exposition virtuelle

Réfléchir sur le génocide en tant que crime qui peut être étudié, compris et qui, en conséquence, peut et doit être arrêté.

En savoir plus

Lisez nos positions publiques

Le Musée de l’Holocauste Montréal mets en oeuvre des actions et des programmes afin de sensibiliser les décideurs et la population.

En savoir plus